Mise en contexte

Le froid éolien intense est la combinaison de température froide, pouvant aller de -15 degrés Celsius à -25 degrés Celsius, et de vent fort entre 30 et 50 km /h jusqu'à des pointes à 60km/h.

Cette combinaison de froid et de vent amène à des températures inférieures à -35 degrés Celsius et jusqu’à -50 degrés Celsius dans certaines régions du Québec.

Source : Direction de santé publique (DSP) de Montréal

Vers le haut

Population cible

Les personnes les plus vulnérables au froid intense sont les sans abri, les personnes âgées, les personnes à mobilité réduite, les cardiaques et les asthmatiques.

Ces extrêmes de températures peuvent aussi affecter les insouciants du danger comme certains jeunes, certains sportifs et les personnes ayant un trouble psychiatrique.

Toute exposition prolongée à l'extérieur peut présenter une menace comme pour les personnes en panne sur la route et les travailleurs à l’extérieur.

Situations à risque

  • Toute activité extérieure qui expose la personne au vent incluant les simples déplacements est une situation à risque lors de froids éoliens intenses. Ce risque dépend de la durée de l’exposition et du niveau d’activité (moins l’activité est intense plus le risque est élevé).
  • Les situations qui augmentent l’exposition au vent sont source de danger comme un terrain dégagé, la hauteur et la vitesse de déplacement.
  • La panne routière et les activités extérieures seul ou sans surveillance.
  • L'utilisation de chauffages d’appoint électriques ou à combustion qui ne sont pas prévus à cet effet (brasero, briquettes, appareils au gaz ou au fuel) représente un danger indirect bien réel.
  • L'alcool et certains médicaments pour la pression ou le cœur (vasodilatateurs) représentent des facteurs qui augmentent le risque d'atteinte à la santé.
  • Porter des vêtements mouillés, la peau ou les cheveux humides.

Vers le haut

Conseils pratiques

Quoi faire pour prévenir ou se protéger ?

Prévenir

  • Pour les personnes les plus vulnérables, évitez de sortir (surtout les enfants, les personnes cardiaques et asthmatiques).
  • Si vous devez sortir :
    • se couvrir complètement notamment la tête car c'est une partie du corps où il peut y avoir jusqu’à 30% de déperdition de chaleur
    • se couvrir les extrémités comme le nez et les oreilles. Afin de conserver la chaleur corporelle, il faut éviter de se découvrir les mains même momentanément et s’habiller très chaudement.
    • Protéger son visage du froid en appliquant une crème solaire et  en respirant à travers un foulard. Exposée au froid, une personne doit rester en mouvement et tourner le dos au vent autant que possible.
  • Évitez les voyages de longue distance sur les routes à moins d’une voiture fiable avec le plein d’essence, lave-glace, etc. Dans de telles situations, apportez des vêtements chauds, des chandelles et des allumettes, le téléphone cellulaire et informez votre entourage de votre départ et de votre arrivée. 
  • Si vous êtes automobiliste en ville, redoublez d’attention envers les piétons qui ont souvent la vue partiellement obstruée par les vêtements et le vent glacé. Il faut alors ralentir avant d’arriver aux intersections et regarder des deux cotés. 
  • Ne sortez pas seul à l'extérieur dans un endroit isolé ou sans surveillance
  • Séchez-vous bien après la douche si vous prévoyez de sortir
  • Évitez tout alcool à l’extérieur ou avant de sortir. Si vous travaillez à l'extérieur, il est conseillé d'aller régulièrement dans un abri chauffé afin d'éviter les engelures.
  • A la maison, vérifiez le bon fonctionnement des systèmes de chauffage et des détecteurs de fumée, surveillez de près les chauffages d’appoint et n’utilisez jamais d’équipements chauffants prévus pour une utilisation extérieure dans la maison (barbecue, équipement de camping).

Détecter les effets du froid sur la santé

 Les impacts sur la santé sont sournois car le froid provoque une anesthésie, une perte de sensation locale. 

Risques immédiats :

  • Les engelures qui peuvent survenir si la peau est exposée car elle peut geler en 6 à 10 minutes.
  • Irritation des voies respiratoires : l'exposition au froid intense éolien augmente les demandes cardiaque et respiratoire. Ainsi, un effort accru est nécessaire pour lutter contre le froid ce qui peut irriter les voies respiratoires.

Moyen terme : 

  • L'hypothermie qui provoque une sensation de froid et de frissons persistants, Si l’exposition au froid se prolonge, sensations d’euphorie, d’ivresse, de désorientation et de confusion. Dans ce cas, cette atteinte peut mener au coma et à la mort.
  • Les froids éoliens intenses ont des effets indirects comme le risque accru d'incendie, d’intoxication au monoxyde de carbone (gaz inodore) et d'isolement.
     

À consulter également

Les 7 étapes de la sécurité par temps froid Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.  d’Environnement Canada.

Qui contacter pour obtenir de l’aide ?

  • Dans les cas d'engelures, se mettre au chaud aussitôt que possible. Si vous êtes à l’extérieur, réchauffez vos oreilles et votre nez avec la main. Pour vous réchauffer les mains, vous pouvez les mettre à l’intérieur des vêtements sous les aisselles ou à l’aine. Si la couleur ne revient pas en quelques minutes, il se pourrait que l’engelure prenne l’apparence d’une brûlure en dégelant, consultez alors un médecin
  • Pour un cas d'hypothermie, un réchauffement d’urgence s'impose : enveloppement dans des couvertures et absorption de liquides chauds. L'hypothermie peut causer des troubles cardiaques graves, il est impératif d'aller à l’hôpital sans délais
  • Si vous êtes en panne sur la route, réclamez des secours sans partir seul à pied. Il est alors recommandé de bien se couvrir, d'allumer une chandelle dans la voiture et d'attendre les secours.

Où trouver de l’information supplémentaire crédible ? 

Sites en français

Environnement Canada Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.  – Indice de refroidissement éolien

Vers le haut