Santé Montréal

Jouer et participer à l’avancement de la science, c’est l’idée derrière une étude inédite à laquelle collabore Véronique Bohbot, spécialiste de la mémoire spatiale et de la navigation à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, une installation du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Développé par Deutsche Telekom, le jeu mobile Sea Hero Quest est simple : faire naviguer un bateau dans un monde virtuel et contourner des obstacles à la recherche de points de repère. Par ce biais, des chercheurs internationaux évaluent le comportement du cerveau des joueurs à chacune de leurs décisions de navigation. Ils analysent ainsi si le joueur utilise une mémoire spatiale ou une mémoire de réponse par stimuli pour se déplacer. La mémoire spatiale est associée à une diminution des risques de la maladie d’Alzheimer. Plus de 1,6 million de joueurs ont déjà fourni des données pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer. Une première!

Sea Hero Quest est disponible sur l’App Store et sur Google Play.

Les recherches de Véronique Bohbot s’inscrivent dans le Programme Vieillissement, troubles cognitifs et maladie d’Alzheimer décliné au Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas. L’objectif du programme? Disséquer les causes et processus biologiques impliqués dans les maladies liées au vieillissement pour mettre au point de nouveaux traitements visant à les prévenir ou à les guérir.

 

Lire la nouvelle

 

Source : CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal

catégories: Actualités, Population, Santé des aînés, Santé de A à Z, Services de santé, Prévention, Professionnel, Actualités, Réseau de la santé