Santé Montréal

- Population, Services de santé, Services sociaux, Actualités, Professionnel, Actualités, CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Le projet d’unité mobile de services d’injection supervisée reçoit l’exemption finale de Santé Canada

Unité mobile

Dans le cadre des efforts pour réduire les méfaits liés aux drogues, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, s'est réjouie que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal pourra désormais offrir des services d’injection supervisée (SIS) dans l’unité mobile de l’organisme communautaire L’Anonyme. Le CIUSSS a obtenu, en vertu de l’article 56 de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances, l’autorisation officielle du Bureau des substances contrôlées de Santé Canada pour procéder.

L’Anonyme intervient depuis 28 ans avec une unité mobile dans les milieux de vie montréalais en distribuant du matériel d’injection et d’inhalation dans divers quartiers de la ville. L’exemption accordée aujourd’hui permettra de bonifier l’ensemble des services déjà offerts par l’organisme. Cela signifie que cette unité mobile offrira désormais un endroit sécuritaire où des personnes pourront s’injecter des drogues, qu’elles apporteront elles-mêmes, dans de bonnes conditions d’hygiène ainsi que sous la supervision de personnel infirmier et d’intervenants qualifiés. Cette exemption fait suite à celles qui ont été accordées il y a quelques semaines au CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal par Santé Canada pour une offre de SIS dans les locaux des organismes communautaires CACTUS et Dopamine de Montréal.

Citations :

« Je me réjouis que de nouveaux services de santé basés sur des approches préventives des surdoses et des infections transmissibles sexuellement et par le sang et mieux adaptés à la réalité actuelle des personnes les plus vulnérables soient offerts. Je suis très fière puisqu'une offre de services d’injection supervisée dans une unité mobile est une première en Amérique du Nord. Cela démontre que le Québec est un chef de file en matière de prévention en santé et de réduction des méfaits liés aux drogues, et que nous devenons ainsi un exemple à suivre pour d’autres sociétés qui nous emboîteront le pas dans ce domaine. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

Faits saillants :

Les résultats des études réalisées dans les endroits où sont implantés des SIS confirment que ces derniers sont un moyen efficace, notamment :

  • de prévenir la propagation des infections transmissibles par le sang;
  • de réduire les décès et les surdoses liés à l’injection de drogues;
  • de joindre les personnes qui s’injectent des drogues les plus à risque;
  • et de réduire les nuisances suscitées par la consommation de drogues dans l'espace public.

Les SIS offerts dans l’unité mobile du groupe communautaire L’Anonyme seront sous la responsabilité du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. L’unité a un dispositif de soins qui permet à une infirmière de faire des examens, des traitements et de la réanimation cardio-respiratoire. Les lieux d’intervention de l’unité mobile varieront en fonction des besoins des personnes qui s’injectent des drogues, et se concentreront sur certains secteurs de la ville de Montréal, notamment le centre-ville et les quartiers Centre-sud, Sud-ouest et Hochelaga-Maisonneuve. Elle offrira ses services la nuit, entre 00 h 30 et 6 h 30, pour être complémentaire aux autres lieux où des SIS seront disponibles.

 

Pour en savoir plus 

Source : Le ministère des la Santé et des services sociaux 

catégories: Population, Services de santé, Services sociaux, Actualités, Professionnel, Actualités, CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal