Santé Montréal

- Population, Services de santé, Services sociaux, Actualités, Prévention, Professionnel, Communiqués, Actualités

Publication du septième rapport national du directeur national de santé publique portant sur le tabagisme chez les jeunes adultes.

Le rapport du directeur national de santé publique: Le tabagisme chez les jeunes adultes - Agir ensemble pour diminuer la prévalence

Dans la foulée des récents efforts pour lutter contre le tabagisme et pour sensibiliser la population aux risques importants pour la santé que présentent les produits du tabac, le directeur national de la santé publique, le docteur Horacio Arruda, a annoncé aujourd’hui la publication de la septième édition du rapport du directeur national de santé publique.

Ce document, intitulé Le tabagisme chez les jeunes adultes : Agir ensemble pour réduire la prévalence, met en lumière la situation particulière des jeunes âgés de 18 à 34 ans, un groupe d’âge où, encore aujourd’hui, environ 30 % d’entre eux fument. Les données que contient ce rapport indiquent que le taux de tabagisme dans ce groupe d’âge stagne depuis quelques années, alors qu’une diminution notable est observée dans la population en général.

Le rapport dresse aussi un bilan des progrès obtenus grâce aux efforts de la santé publique, de concert avec un ensemble de partenaires engagés dans la lutte contre le tabagisme, tout en présentant les défis qui demeurent et ceux qui émergent. Il présente des interventions prometteuses pour faire face aux enjeux actuels et à venir. Il soulève par ailleurs la nécessité d’agir de façon concertée auprès des jeunes adultes, notamment en tenant compte des inégalités sociales de santé, et en insistant sur l’efficacité de certaines mesures fiscales et législatives ainsi que sur l’importance des activités de sensibilisation et de mobilisation ciblant ce groupe d’âge.

Citation :

« Le tabagisme continue de faire de nombreuses victimes, malgré la lutte que nous menons collectivement, et en dépit des preuves incontestables de ses méfaits, tant sur le plan de la santé que sur les plans social, économique et environnemental. Nous devons donc renforcer nos efforts en vue d’agir en amont sur les facteurs qui conduisent les jeunes adultes au tabagisme. Ce rapport est un outil essentiel pour nous soutenir dans cette démarche, car il nous offre une meilleure compréhension du phénomène, et nous permet d’intervenir de manière plus stratégique auprès d’eux. »

Horacio Arruda, directeur national de la santé publique

Faits saillants :

Parmi les données et les renseignements contenus dans ce rapport, notons :

  • que le Québec présente une proportion de fumeurs plus élevée que la moyenne canadienne dans le groupe d’âge des 18-34 ans;
  • qu’une consommation d'une à cinq cigarettes par semaine pourrait suffire pour développer une dépendance à la nicotine et que c’est cette dépendance à la nicotine qui joue un rôle central dans la consommation des produits du tabac;
  • et que le taux de tabagisme n’a diminué que de 1 % chez les personnes de 18 à 34 ans, passant de 30 % en 2007 à 29 % en 2014.

Puisque l’une des cibles de la Politique gouvernementale de prévention en santé lancée en octobre dernier est de faire passer à 10 % la proportion de fumeurs quotidiens et occasionnels, il est important de poursuivre les efforts afin de lutter contre le tabagisme.

 

Lire le rapport (PDF)

Source : Le ministère de la Santé et des Services sociaux

catégories: Population, Services de santé, Services sociaux, Actualités, Prévention, Professionnel, Communiqués, Actualités