Santé Montréal

- Population, Actualités, Cancer, Professionnel, Actualités, CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Quatre ans de médecine du futur au service des patients

 

 

Faire multiplier des cellules souches pour permettre la greffe, sélectionner les cellules que l'on va injecter, «éduquer» le système immunitaire pour lui apprendre à reconnaître et à éliminer un virus ou des cellules tumorales, réparer des cellules malades en injectant des neuves, telles sont quelques-unes des applications récemment déployées au Centre d’excellence en thérapie cellulaire (CETC) de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal), qui, quatre ans après son ouverture officielle, peut se réjouir de l’étendue du travail accompli entre les murs de ce qui constitue le plus important centre du genre au Canada.

« Plusieurs de ces études cliniques en cours sont porteuses d’espoir de guérison à court ou moyen terme pour des maladies graves comme la leucémie, les lymphomes, les myélomes, la dégénérescence maculaire, la reconstruction articulaire, le diabète, la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer », a déclaré Yvan Gendron, président-directeur général du CIUSSS de de l’Est-de-l’Île-de-Montréal.

Le progrès en marche
Cette date anniversaire permet de souligner la réalisation d’avancées majeures du Centre d'excellence en thérapie cellulaire qui ont permis de générer et d’injecter à des patients des cellules aux propriétés thérapeutiques uniques.

- Des patients ont par exemple reçu des cellules qui s’attaquent à des infections virales réfractaires à tous les autres traitements. Cette stratégie développée par le Dr Jean-Sebastien Delisle a été utilisée avec succès pour traiter des patients du Québec et d’ailleurs au Canada.

- Des patients atteints de maladie du greffon-contre-l’hôte réfractaire au traitement reçoivent, sous la direction du Dr Imran Ahmad, des cellules antirejet afin de contrôler leur maladie.

- Des approches des plus innovatrices à base de cellules souches de sang de cordon ombilical sont actuellement en évaluation par les Drs Sandra Cohen et Guy Sauvageau.

- Une nouvelle stratégie de greffe de cellules souches à partir de donneurs semi-compatibles permet de réaliser des greffes sans utiliser d’agent antirejet (Drs Silvy Lachance, Jean Roy et Denis-Claude Roy).

- Des cellules souches du sang ont été administrées à des patients avec une insuffisance cardiaque (Drs Nicolas Noiseux, Samer Mansour, Shant der Sarkissian et Denis-Claude Roy).

Cette date anniversaire est aussi l’occasion de mesurer l’ampleur de la tâche à poursuivre dans les prochaines années pour venir à bout d’une foule d’autres pathologies des plus dévastatrices.

Le Centre d’excellence en thérapie cellulaire
Denis-Claude RoyLe CETC, dirigé par Denis-Claude Roy, constitue l'un des pôles internationaux pour le développement de la thérapie cellulaire et de la médecine régénératrice. Ses scientifiques, affilés à l’Université de Montréal, s’illustrent régulièrement par leurs publications et découvertes de premier plan. Les travaux du CETC sont concentrés dans les domaines où l’expertise de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et de son centre de recherche est déjà reconnue, comme l’hémato-oncologie (leucémie, lymphomes, myélomes), l’ophtalmologie (dégénérescence maculaire et greffe de cornée), la néphrologie et l’orthopédie (reconstruction articulaire).

La thérapie cellulaire a le potentiel de soigner :
1. plusieurs types de cancer : leucémies, lymphomes, myélomes, cancer des os, cancer du sein, cancer du poumon, mélanome, cancer du rein, cancer des testicules et autres;
2. les maladies cardiaques : infarctus, insuffisance cardiaque;
3. désordres neurologiques : maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer, accidents cérébrovasculaires, traumatismes de la moelle épinière;
4. maladies oculaires : dégénérescence maculaire, glaucome, anomalies de la cornée;
5. maladies auto-immunes : diabète, sclérodermie, lupus érythémateux, arthrite rhumatoïde, atteintes rénales et autres;
6. maladies musculo-squelettiques : traumatismes endommageant le cartilage, arthrose, dystrophie musculaire.

Source : Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

catégories: Population, Actualités, Cancer, Professionnel, Actualités, CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal