Santé Montréal

Inondations printanières 2017

Mise à jour : le 19 mai 2017

Dans cette section, vous pouvez trouver toutes les actualités du réseau de la santé et des services sociaux montréalais concernant les inondations printanières. L'information y est mise à jour régulièrement.

Aide psychosociale

 

Dans le contexte des inondations printanières, les établissements de santé offrent des services d'aide psychosociale (détresse psychologique, anxiété, stress, etc.) pour les citoyens des zones inondées qui en éprouvent le besoin. Cette aide psychosociale est offerte non seulement pendant la crise, mais aussi tout au long du processus de reconstruction (semaines et mois suivants le sinistre) où les besoins psychosociaux sont importants (difficultés lors du retour à la maison, devant les pertes matérielles, etc.).

L’offre de soutien psychosocial se décline en quatre volets :

Directement sur les lieux inondés

Les intervenants se déplacent directement sur les lieux, en collaboration avec les forces policières ou militaires. Ils établissent le contact avec les personnes sinistrées afin de les rassurer et les accompagner, notamment lorsqu’ils éprouvent des difficultés à quitter leur maison.

Centres d’aide aux sinistrés

Des intervenants psychosociaux ont été déployés dans les centres d’aide aux sinistrés mis en place dans les régions touchées par les inondations. Ils interviennent de façon proactive à tout moment, en désamorçant les situations de crise, en offrant de l’aide immédiate (réconfort, sentiment de sécurité, etc.) et en orientant les sinistrés ou leurs proches vers les ressources appropriées.

De concert avec les municipalités, des intervenants psychosociaux se déplacent également lors des rencontres d'information avec les citoyens.

La consultation téléphonique via le 811

La consultation téléphonique consiste à offrir un accès téléphonique rapide à une consultation en matière de services psychosociaux (information, intervention, référence-orientation, avis professionnels et conseils) 24 heures par jour, 7 jours par semaine, et ce, tout au long du sinistre et de la période de rétablissement.

L’offre de services habituelle

Les services habituels de soutien psychosocial sont également offerts par l’ensemble des établissements de santé de la province.

Les services psychosociaux comprennent le repérage des personnes avec des besoins, l’intervention immédiate (ex. : restaurer les sentiments de sécurité et de confort), l’intervention dans les jours et semaines qui suivent le sinistre (ex. : les activités d’information psychosociale, la prise en charge des personnes sinistrées, le soutien psychosocial aux intervenants mobilisés) et l’intervention en phase de rétablissement (ex. : les activités de soutien et d’information).

Inondation et risques à la santé : Les experts demeurent mobilisés pour aider la population des zones sinistrées : plus de mille inspections complétées

 

Lire le communiqué (PDF)

Les experts demeurent mobilisés pour aider la population des zones sinistrées : plus de mille inspections complétées

La section prévention du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) et la Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) continuent d’offrir leur soutien aux sinistrés pour assurer un retour en toute sécurité dans leur domicile. Louise Desrosiers, chef de section à la prévention du SIM, et le directeur de santé publique, Dr Richard Massé, ont rappelé, lors d’un point de presse conjoint, l’importance de respecter les consignes des autorités pour assurer un retour sécuritaire au domicile.

La réintégration après sinistre est toujours dictée par deux conditions, soit l’inspection préalable des lieux par des spécialistes et la remise individualisée des consignes de sécurité. Les équipes de la santé publique soutiennent les inspecteurs des arrondissements et du SIM dans leur tournée des domiciles et des commerces. Ils font la visite des garderies et des établissements de santé affectés par les inondations afin de s’assurer de l’absence de risques pour la santé de leurs occupants. Ces visites sont également l’occasion de rappeler les principales mesures de prévention aux résidents.

Zoom sur le bilan des inspections

Au cours des derniers jours, le Service de sécurité incendie a procédé à plus de mille visites de domicile afin de déterminer si les lieux peuvent être réintégrés de façon sécuritaire. Dans le cas où des travaux sont requis, l’évaluation préliminaire est suivie d’une inspection détaillée de l’état de la structure des maisons endommagées. Des experts en bâtiments et des électriciens évaluent gratuitement la portée des dommages, identifient les travaux devant être réalisés ou émettent un avis défavorable à la réintégration.

Voici le détail des inspections réalisées à ce jour :

  • 60 résidences catégorisées rouge (réintégration non possible pour des raisons de sécurité et/ou santé)
  • 500 résidences catégorisées jaune (réintégration possible avec le respect de certaines règles de santé et/ou sécurité)
  • 500 résidences catégorisées vert (réintégration possible)

Les résidents autorisés à réintégrer leur domicile doivent procéder à des vérifications importantes, dont :

  • Vérifier le bon fonctionnement du système de chauffage et d’électricité;
  • Vérifier l’état général du bâtiment;
  • Tester l’avertisseur de fumée et celui de monoxyde de carbone;
  • Détecter la présence de moisissures;
  • Documenter les dommages (photographies et carnets de bord);
  • S’assurer de la qualité des aliments et de l’eau avant consommation.

Les principaux risques à la santé liés au retour à la maison après une inondation sont :

  • les intoxications au monoxyde de carbone
  • les gastroentérites liées à la consommation d’eau contaminée ou au contact avec des objets contaminés
  • les irritations et infections de la peau causées par un contact avec l’eau ou des objets souillés
  • les problèmes respiratoires liés à la présence de moisissures.

Mentionnons que le port de gants, de bottes de caoutchouc et l’utilisation d’un masque (de type N95 à l’intérieur pour protéger davantage des particules et spores de moisissures) sont des mesures préventives. Les gants et les masques N95 sont remis gratuitement par le SIM au moment des visites et sont disponibles dans les centres d’hébergement.

De plus, pour assurer la sécurité des enfants, éviter qu’ils circulent ou jouent dans les parcs, les lieux publics et les cours extérieurs où se trouvent des débris et où le sol n’est pas encore asséché. Ils peuvent se blesser et s’exposer à des risques d’infection.

Informations pour les sinistrés

Des séances d’information publiques sont prévues afin d’offrir une multitude de renseignements pour les sinistrés, notamment sur le programme d’aide financière du gouvernement du Québec. La prochaine rencontre aura le samedi 20 mai, 10 h, au YMCA d’Ahuntsic-Cartierville (11 885, boul. Laurentien). Les SIM et la DRSP assureront une présence à ces rencontres.

Les citoyens sinistrés peuvent obtenir plus d’information et des conseils de prévention en consultant le site Web de la sécurité civile de la Ville ou le portail Santé Montréal. Par téléphone, les informations de la Ville de Montréal seront transmises par le 311 tandis que les questions de santé peuvent être acheminées au 811.

Sources :

Direction régionale de santé publique CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Service de sécurité civile de la Ville de Montréal

Avant d’accorder un contrat et d'amorcer les travaux, assurez-vous que

Consulter le document (PDF)

  • La firme spécialisée en nettoyage après sinistre est enregistrée à la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).
  • Les employés sont protégés par les gants, masques, bottes et un survêtement.
  • Seuls les travailleurs ont accès à la zone de travail.
  • Les zones de travail sont isolées du reste du domicile.
    Ces zones doivent être ventilées pour envoyer l’air vers l’extérieur. Les moisissures produisent des particules irritantes et allergènes. En envoyant l’air à l’extérieur, les occupants sont moins exposés et ces particules ne se déposent pas ailleurs dans la maison.

Les biocides sont inutiles pour éliminer les moisissures.

Les tests d’air ne sont pas recommandés et constituent une dépense inutile.

Pour en savoir plus, consultez la fiche Se protéger contre les moisissures et Pochette d’information 

Pour des questions sur la santé Info-Santé ou Info-Social : 8-1-1 ou Santé Montréal

 

Source : Direction régionale de santé publique

Se protéger contre les moisissures

Consultez le document (PDF)

Après une inondation, il est important d’éliminer la moisissure de votre domicile pour protéger votre santé et celle de votre famille.

Les moisissures sont des champignons microscopiques présents partout dans notre environnement, à l’extérieur (sauf en hiver) et à l’intérieur des habitations. Lorsqu’elles se développent de façon importante, les moisissures dispersent dans l’air ambiant des particules respirables qui peuvent entraîner des problèmes de santé, en particulier chez les gens qui font partie des groupes suivants :

  • les personnes qui ont des allergies sévères, de l’asthme ou des troubles respiratoires
  • les personnes dont le système immunitaire est affaibli
  • les jeunes enfants
  • les personnes âgées

N.B. Ces personnes devraient, si possible, quitter le bâtiment jusqu’à la fin du nettoyage.

Effets à la santé:

Les moisissures peuvent causer ou aggraver :

  • la rhinite allergique : les symptômes sont semblables au rhume des foins
  • l’asthme
  • les infections respiratoires courantes telles que rhume, sinusite, bronchite, etc.
  • irritation des yeux, du nez ou de la gorge

N.B. Dans la très grande majorité des cas, les problèmes de santé ou les symptômes causés par les moisissures disparaissent lorsque cesse l’exposition aux moisissures.

Comment reconnaître les moisissures ?

Attention, les moisissures ne sont pas toujours visibles. Surveillez la présence d’odeurs de moisi, de terre ou d’alcool ainsi que l’apparition de taches verdâtres ou noirâtres sur les murs ou les plafonds et dans les armoires.

À la suite des inondations, il y a de la moisissure dans certains matériaux, des allergènes et des irritants. Des spores seront dispersées dans l’air. Pour cette raison, les tests d’air constituent une dépense inutile.

Protégez-vous en travaillant, portez :

  • des vêtements de protection : gants et bottes de caoutchouc
  • un masque protecteur N95 (certification NIOSH)
  • une visière ou des lunettes de sécurité N.B. Lavez les vêtements de travail quotidiennement, séparément des autres vêtements

Pour des questions sur la santé Info-Santé ou Info-Social : 8-1-1
ou consultez : santemontreal.qc.ca

 

Source : Direction régionale de santé publique

Consultez Urgence Québec

Urgence Québec

Fréquentation des parcs, lieux publics et cours extérieures situés dans les zones inondées

Attendre que les débris aient été retirés de ces lieux avant d'y circuler ou de permettre aux enfants d'y jouer.

Le contact avec de l’eau souillée (contenant des bactéries et virus, résidus de produits chimiques, etc.) peut occasionner des allergies de contact (dermatite) et des infections, surtout si on a une plaie ou un problème de peau.

Voici les précautions à prendre pour s’assurer que les enfants s’amusent à l’extérieur en toute sécurité :

  • Il est recommandé de ne pas laisser les enfants jouer dans l’eau souillée ni sur les terrains qui ont été inondés, et ce, jusqu’à ce que les sols soient asséchés. L’assèchement des sols et le soleil permettront d’éliminer les microbes à la surface du sol.
  • Toutefois, si les enfants doivent circuler sur des terrains inondés, ils devraient porter des bottes de caoutchouc et des vêtements appropriés.
  • Les mesures d’hygiène de base demeurent toujours nécessaires, comme se laver les mains fréquemment, particulièrement avant de manger, afin d’éviter les risques de gastro-entérite.
  • Une surveillance accrue est recommandée pour les enfants en bas âge, car ils ont tendance à porter les objets à leur bouche.

Pour des questions sur la santé Info-Santé ou Info-Social : 8-1-1

Adapté de la Direction de santé publique du CISSS de la Montérégie

Source : Direction régionale de santé publique

Réintégration du domicile

Consulter le document d'Urgence Québec (PDF)

Communiqué de la Ville de Montréal (12 mai 2017)

 

Si les autorités le permettent et que votre sécurité n’est pas compromise, vous pouvez réintégrer votre domicile.

  • Consignes générales
  • Après une inondation ou un déferlement de vagues
  • Après une panne de courant prolongée

Consignes générales

Réintégrez votre domicile de jour, alors qu’il est plus facile de voir les problèmes et les dangers. Documentez l’état des lieux à votre arrivée en prenant des photographies ou en filmant les dommages subis. Avisez votre assureur afin qu’il constate les dégâts. Avisez également l’institution bancaire qui vous a consenti un prêt hypothécaire pour déclarer les dommages. Conservez les reçus de toutes les dépenses liées au nettoyage.

S’il y a des travaux importants à effectuer avant que vous puissiez réintégrer votre domicile, sécurisez les lieux afin de tenir éloignés les pilleurs et les curieux :

  • barricadez les fenêtres;
  • verrouillez les portes;
  • recouvrez les endroits endommagés.

Pour des services d'évaluation, de nettoyage ou de désinfection, ou pour des travaux de réparation à la suite d'un sinistre, choisissez des firmes spécialisées reconnues.

Pour remplacer des cartes, des permis ou des certificats délivrés par les ministères et les organismes gouvernementaux, vous pouvez :

  • appeler Services Québec, au numéro 418 644-4545 (Québec), 514 644-4545 (Montréal) ou, sans frais, au numéro 1 877 644-4545;
  • vous rendre dans un des bureaux de Services Québec où un préposé vous aidera;
  • consulter le guide électronique Cartes, permis et certificats, accessible dans Portail Québec, à la section Citoyens.

Après une inondation ou un déferlement de vagues

Si vous réintégrez votre domicile à la suite d’une inondation ou d'un déferlement de vagues

  • évitez les intoxications au monoxyde de carbone;
  • vérifiez si votre eau est potable;
  • désinfectez votre puits individuel et faites analyser l'eau de votre puits;
  • protégez-vous contre le tétanos;
  • nettoyez votre résidence;
  • nettoyez votre terrain;
  • protégez-vous contre les infections lors des travaux de nettoyage;
  • éliminez les moisissures;
  • consommez les fruits et les légumes de votre potager;
  • disposez d’un animal mort.

Après une panne de courant prolongée

Si vous réintégrez votre domicile à la suite d’une panne de courant prolongée, pensez à ce qui suit :

  • Rallumez graduellement les appareils électriques et les appareils de chauffage. En cas de bris ou d'appareils endommagés, faites appel à des spécialistes. Dans l’attente d’un rétablissement définitif, utilisez les appareils d’appoint conformément aux instructions des fabricants. Prenez les précautions nécessaires pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone.
  • Triez les aliments qui sont demeurés dans le réfrigérateur et le congélateur, et jetez tout aliment présentant des signes d'altération.
  • Ne consommez pas les médicaments qui se trouvent dans le réfrigérateur. Retournez-les à la pharmacie pour destruction.
  • Faites appel au besoin à un maître mécanicien en tuyauterie, qui a l’expertise et les outils requis pour dégeler la tuyauterie.
  • Réapprovisionnez votre trousse d'urgence en remplaçant tous les éléments dont vous vous êtes servis.

Source : Urgence-Québec

Eau potable et eaux d’inondation

 

Consulter l'avis à la population (PDF)

Eau potable

L’eau du robinet peut être contaminée par l’inondation et contenir des microbes qui peuvent vous rendre malade.

Si votre eau potable provient :

  • d’un aqueduc, suivez les directives de la municipalité ou des autorités avant de la consommer.
  • de votre puits, considérez l'eau NON POTABLE. Pour boire, préparer les aliments, se brosser les dents :

Eaux d’inondation

L’eau qui inonde actuellement les résidences peut contenir des microbes ou des produits chimiques et contaminer les surfaces et les objets et causer des infections, des irritations de la peau et des gastroentérites. Voici les consignes à suivre lorsque vous entrez en contact avec cette eau.

  • Mettez des gants de caoutchouc pour manipuler les objets souillés, et portez des bottes en tout temps pour éviter tout contact avec l’eau et les objets mouillés, car les risques d’infection sont grands.
  • Utilisez un masque protecteur adéquat et des verres de sécurité lorsque vous nettoyez même si les surfaces sont sèches, elles peuvent être encore contaminées.
  • Lavez-vous les mains souvent, car il peut y avoir des risques de contamination.
  • Évitez de manger dans des lieux inondés.

Source : Direction de santé publique 

Nettoyage du domicile après une inondation

 

Consulter l'avis à la population (PDF)

Bien utiliser les masques protecteurs

Important :

Après le retour à la maison, s’il y a présence visible ou suspectée de moisissures (taches verdâtres ou noirâtres, odeur de moisi) ou une contamination par des produits chimiques comme l’huile de chauffage, faites appel à un entrepreneur spécialisé en décontamination.

Masque protecteur

Les eaux d’inondation peuvent contenir des bactéries, des microorganismes ou des produits chimiques. Il est important d’éviter d’entrer en contact avec cette eau souillée qui peut causer des problèmes de santé, comme des infections de la peau ou des gastroentérites.

Lorsque vous nettoyez des pièces de votre domicile ou des objets qui ont été en contact avec les eaux d’inondation, il est recommandé de porter des bottes de caoutchouc, des lunettes de protection et un masque de type N95.

Les masques N95 sont vendus dans les quincailleries ou les pharmacies. Ils sont reconnaissables par la présence du logo « NIOSH N95 » directement sur le masque. Suivez les indications du fabricant pour bien ajuster le masque à votre visage.

Les masques de type « chirurgical », comme ceux utilisés par les dentistes, ou les masques « faits maison » sont à éviter car ils sont inefficaces pour vous protéger adéquatement.

Pour vérifier si le masque N95 est bien ajusté :

  1. Placer les 2 mains par-dessus le masque sans l’écraser.
  2. Prendre une grande respiration sans faire bouger le masque. Si celui-ci s’écrase légèrement et qu’il n’y a aucune fuite, l’ajustement est bon.
  3. Si l’ajustement n’est pas bon (pas d’écrasement, fuites d’air), il faut remettre le masque en suivant les instructions du fabricant ou choisir un N95 d’une grandeur ou d’un format différent.
  4. À noter que le masque doit suivre les contours du visage, il ne doit pas y avoir de « trous ».

Quand doit-on changer un masque de type N95?

  • Quand l’air passe plus difficilement;
  • Quand la partie papier (filtre) devient trop mouillée;
  • Si une pièce du masque est brisée, une courroie se casse;
  • Mettre aux vidanges en tenant le masque par la courroie.

 

Source : Direction régionale de santé publique 

Nettoyage extérieur : recommandations pour les travailleurs, résidents et bénévoles en contexte d’inondation

 

Consulter le dépliant (PDF)

Les travaux de nettoyage à l’extérieur peuvent vous exposer à des contacts avec de l’eau souillée ou des matériaux contaminés par cette eau.

Problèmes de santé les plus fréquents

L’eau souillée peut contenir des microbes, des matières fécales ou d’autres contaminants. Le contact avec cette eau peut causer :

  • des irritations ou des infections de la peau;
  • un risque de tétanos, surtout s’il y a une plaie sur la peau (coupure, blessure);
  • des gastroentérites si de l’eau ou des objets souillés sont portés à la bouche.

Moyens de prévention et équipements de protection personnels

  • Se laver régulièrement les mains.
  • Porter des vêtements qui couvrent les bras et les jambes, des bottes de sécurité et des gants de travail en caoutchouc.
  • Éviter tout contact de la peau, des yeux ou de la bouche avec l’eau et les matériaux souillés.
  • Porter une visière ou des lunettes de sécurité et un masque protecteur s’il y a un risque important d’éclaboussures au visage.
  • S’assurer d’être à l’extérieur des zones de travail lorsque l’on boit, mange, met ou enlève des lentilles cornéennes.

Vaccination contre le tétanos

  • Le tétanos est une maladie grave. Il peut survenir lorsqu’une blessure entre en contact avec de l’eau ou des objets souillés.
  • Le carnet de vaccination de nombreux adultes n’est pas à jour pour la vaccination contre le tétanos.
  • Chez l’adulte, une dose de vaccin est nécessaire chaque 10 ans après la vaccination de base (3 doses reçues à l’enfance).

Précautions additionnelles

  • Éviter les contacts avec les carcasses d’animaux ou de poissons morts; utiliser des pelles pour les manipuler.
  • Ne tentez pas de déplacer des contenants de produits chimiques non identifiés ou des bonbonnes de propane endommagées.
  • N’approchez pas des animaux sauvages.

En cas de blessure

  • Nettoyer immédiatement à l’eau potable et au savon toute blessure, même mineure.
  • Recouvrir les plaies d’un pansement étanche.
  • Consultez les services de santé même si vous êtes vacciné contre le tétanos. D’autres vaccins ou traitements préventifs pourraient vous être recommandés. 

Pour mettre votre vaccination à jour

Pour toute blessure importante ou morsure animale avec perforation de la peau

Appelez INFO-SANTÉ 811 ou consultez une clinique médicale

Adapté d’un feuillet de la Direction de santé publique du CISSS de la Montérégie

Source : Direction régionale de santé publique

Séances d'information publiques et bureaux temporaires

 

Le ministère de la Sécurité publique donne des séances d'information sur l'aide financière destinée aux personnes et aux entreprises touchées par les inondations printanières. Des bureaux temporaires sont aussi mis en place pour des rencontres individuelles.

Pour en savoir plus

Problème de santé? Faites le bon choix!