Santé Montréal

Mercure

Cliquer pour fermer l'accordéon

Cliquer pour ouvrir l'accordéon

Description

Votre équipe de santé au travail a identifié la présence de mercure dans votre milieu de travail ?

Saviez-vous que le mercure métallique est un métal liquide de couleur argentée que l'on retrouve:

Dans l'industrie :

Électrique

  • tubes fluorescents, lampes au mercure;
  • enseignes lumineuses (néon);
  • interrupteurs, accumulateurs.

Chimique

  • production de chlore et de soude caustique

Dans les instruments de mesure :

  • thermomètres
  • baromètres
  • manomètres, etc.

Dans le secteur de la santé

  • Dentistes - amalgames dentaires
  • Établissements de santé  - plusieurs sources médicales scientifiques et technologiques. Ex. : Thermomètre

L'exposition au mercure

Le mercure dégage des vapeurs incolores et inodores, mais très toxiques, même à la température ordinaire et encore plus lorsqu’il est chauffé.

  • La principale voie d'absorption du mercure métallique dans le corps est respiratoire suite à l'inhalation de vapeurs. ;
  • Le mercure métallique liquide est peu absorbé par voie digestive. ;
  • L'absorption par la peau est possible, et plus encore s'il y a une maladie de peau ou une blessure.

Effets du mercure sur la santé

Le mercure affecte surtout le système nerveux et les reins.

  • Les vapeurs respirées passent rapidement dans le sang, pour atteindre les différents organes du corps. Le mercure s'accumule principalement dans les reins et le cerveau.
  • Le mercure est principalement éliminé dans les selles et l'urine. On le retrouve également dans le lait maternel.

Effets sur la santé d'une exposition aiguë (doses massives sur une courte période)

  • Irritation des voies respiratoires avec toux, essoufflement et douleur thoracique
  • Douleur abdominale, nausée, vomissement, diarrhée
  • Éruption cutanée, démangeaison
  • Fatigue, fièvre
  • Inflammation des gencives

Effets sur la santé d'une exposition chronique (doses répétées sur une longue période)

  • Instabilité émotionnelle, irritabilité, réaction dépressive.
  • Inflammation des gencives avec parfois salivation abondante
  • Tremblement des doigts, paupières, lèvres
  • Faiblesse musculaire, engourdissement
  • Perte de mémoire, insomnie
  • Perte d'appétit, perte de poids
  • Atteinte des reins

À la suite d'un contact avec la peau, il peut y avoir une sensibilisation possible (allergie cutanée) sans intoxication aiguë.

Chez la femme enceinte, le mercure métallique représente un risque pour le fœtus, car il traverse la barrière placentaire.

Haut de page

Symptômes

Haut de page

Quand consulter

Haut de page

Complications

Haut de page

Protection et prévention

Pour prévenir l'intoxication

À la source

  • Substituez le mercure par un produit moins toxique.
  • Utilisez des instruments qui n'en contiennent pas. Ex. : Thermomètre électronique
  • Modifiez les procédés de production Ex. : Procédé en circuit fermé
  • Manipulez sous une hotte pour éliminer les vapeurs.

Dans l'environnement de travail

  • Assurez-vous que les murs et le sol soient lisses et non poreux, car le mercure a tendance à se fragmenter en gouttelettes de plus en plus petites au fur et à mesure qu'il est remué et peut se retrouver coincé dans les rainures du plancher ou incrusté dans les joints poreux.
  • Utilisez des tables de travail lisses, sans joints et munis de rebords pour retenir le mercure déversé.
  • Évitez de surchauffer les locaux car l'évaporation du mercure augmente au fur et à mesure que la température se réchauffe.
  • Évitez de brûler, jeter aux poubelles ou dans les égouts des déchets souillés par du mercure pour ne pas contaminer l'environnement.
  • Évitez de jeter du mercure dans les lavabos, car celui-ci s'accumule dans les tuyaux en S et continue de dégager des vapeurs toxiques chaque fois que de l'eau chaude s'écoule dans les tuyaux.
  • Éliminez le mercure et les déchets selon les règlements qui régissent les déchets dangereux et la protection de l'environnement.
  • Conservez le mercure dans des contenants fermés et incassables.
  • Tenez un registre concernant l'emploi du mercure et les quantités présentes sur les lieux. Cela permet de constater les pertes éventuelles et d'en vérifier la cause.
  • Organisez le travail pour avoir le moins de personnes exposées.
  • Manipulez le mercure avec des gants appropriés.
  • Utilisez une protection respiratoire (masque) si indiqué.

Respectez les consignes d'hygiène et de prévention

  • Ne conservez pas de nourriture et ne mangez pas, n ne buvez ou ne fumez pas sur les lieux où il y a manipulation de mercure.
  • Lavez-vous les mains avant de quitter les lieux de manipulation et avant de manger, de boire ou de fumer.
  • Mettez une tenue de travail différente des vêtements de ville.
  • Les vestiaires devraient être séparés du lieu de travail et il devrait y avoir un casier pour les vêtements de ville et un casier séparé pour les vêtements de travail.
  • N’apportez pas de vêtements ou d'objets souillés à la maison pour éviter d'exposer la famille au mercure.
  • Lavez séparément les vêtements de travail.

Tout mercure répandu dans une pièce doit être récupéré rapidement selon une procédure préétablie.

  • Une procédure de récupération et de décontamination doit être établie dans l'établissement (voir l'employeur ou le responsable de la santé et de la sécurité à ce sujet).
  • Isolez le site où a eu lieu le déversement. Seules les personnes autorisées y auront accès.
  • Abstenez-vous d'utiliser le balai ou l'aspirateur ordinaire.
Haut de page

Facteur de risques

Haut de page

Aide et ressources

Si un travailleur est incommodé par des vapeurs de mercure : amenez la victime à l’air et communiquez avec le centre Anti-poison du Québec au 1 800 463-5060 ou le 911

Pour plus d'information contactez le CLSC en santé au travail de votre région.

Haut de page

Traitements

Haut de page

Personnes à risques

Haut de page

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 2015.05.22