Santé Montréal

Signalement au DPJ

Cliquer pour fermer l'accordéon

Cliquer pour ouvrir l'accordéon

Description

La Loi sur la protection de la jeunesse

La Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ) s'applique aux enfants qui vivent des situations pouvant porter atteinte à leur vie ou pouvant compromettre leur sécurité ou leur développement. Ces enfants sont souvent en grande difficulté et en besoin de protection.

C'est le directeur de la protection de la jeunesse (DPJ) qui est chargé de l'application de la loi. Son intervention vise à mettre fin à une situation qui porte atteinte à la vie d'un enfant, tout en évitant qu'elle se reproduise.

Les DPJ travaillent au sein de centre jeunesse. À Montréal, il y a un DPJ francophone qui travaille pour Le centre jeunesse de Montréal et un DPJ anglophone qui travaille pour Les centres jeunesse de la famille Batshaw.

L'intervention du DPJ

L'intervention du DPJ est nécessaire dans six situations selon la Loi de la protection de la jeunesse:

  • abandon;
  • négligence;
  • mauvais traitements psychologiques;
  • abus sexuels;
  • abus physiques;
  • troubles de comportements sérieux (sans que les parents ne prennent les moyens nécessaires pour y mettre fin ou que l'enfant ait 14 ans et plus et s'y oppose).

L'intervention du DPJ peut également être requise dans trois autres situations où, selon la LPJ, la sécurité et le développement peuvent être considérés comme compromis :

  • fugue;
  • non-fréquentation scolaire (La Loi sur l'instruction publique prévoit que tous les enfants du Québec doivent fréquenter l'école à partir de 6 ans jusqu'à la fin de l'année scolaire durant laquelle ils atteignent l'âge de 16 ans);
  • délaissement de l'enfant par ses parents à la suite d'un déplacement (par exemple, dans une famille d'accueil) en vertu de la Loi sur les services de santé et des services sociaux.

Comment faire un signalement au DPJ?

Qu'est-ce qu'un signalement au DPJ

Lorsque l'on fait un signalement, on communique avec le directeur de la protection de la jeunesse pour lui faire part d'une situation que l'on juge inquiétante en raison, par exemple, des confidences d'un enfant ou encore en raison du comportement de l'enfant. Les inquiétudes peuvent aussi venir des parents qui laissent croire que leur enfant est en danger ou que son développement est compromis.

Si vous avez des inquiétudes, mais que vous ne savez pas s'il est nécessaire de faire un signalement, vous pouvez tout de même communiquer avec le DPJ qui répondra à vos questions et qui vous guidera dans les démarches à entreprendre.

Comment faire un signalement

Vous pouvez communiquez avec le DPJ 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

Lors d'un signalement, on vous demandera divers renseignements (consultez l'aide-mémoire à la page 26 du guide Faire un signalement au DPJ, c'est déjà protéger un enfant.)

Où s'adresser pour faire un singalement :

  • Le DPJ francophone : 514 896-3100
  • Le DPJ anglophone : 514 935-6196

Pour de plus amples renseignements, lisez attentivement le guide Faire un signalement au DPJ, c'est déjà protéger un enfant.

Haut de page

Symptômes

Haut de page

Quand consulter

Haut de page

Complications

Haut de page

Protection et prévention

Haut de page

Facteur de risques

Haut de page

Aide et ressources

Haut de page

Traitements

Haut de page

Personnes à risques

Haut de page

Éditée par : Santé Montréal.
Dernière mise à jour le : 2015.05.22