Santé Montréal

Syncope Cardiovasculaire

Cliquer pour fermer l'accordéon

Cliquer pour ouvrir l'accordéon

Description

Une syncope cardiovasculaire est une perte de conscience brève (de quelques secondes à quelques minutes), habituellement brutale, avec récupération spontanée; elle est causée par une diminution de la circulation du sang au cerveau.

Elle se distingue d’autres pertes de conscience qui surviennent sans diminution de la circulation au cerveau et qui peuvent être occasionnées notamment par l’hypoglycémie, l’épilepsie, l’accident vasculaire cérébral.

Haut de page

Symptômes

En général, le médecin de famille est le mieux placé pour faire une évaluation initiale, éliminer les causes non cardiaques de perte de conscience et déterminer quels patients auront besoin d’une évaluation cardiaque plus complète.

Après avoir fait un questionnaire complet et un examen physique, le cardiologue, s’il soupçonne une cause cardio-vasculaire à la syncope, aura recours à certains des tests suivants afin de confirmer le diagnostic, d’évaluer la sévérité du problème et de déterminer le meilleur traitement.

  • électrocardiogramme
  • moniteur de Holter
  • échocardiogramme
  • imagerie cardiaque par résonance magnétique
  • test par table basculante
  • étude électrophysiologique
  • moniteur cardiaque implantable
Haut de page

Quand consulter

Haut de page

Complications

Haut de page

Protection et prévention

S’il s’agit d’une syncope vagale, le médecin recommandera d’éviter la déshydratation. Chez certains patients, si cela n’est par ailleurs pas contre-indiqué, une augmentation de la consommation de sel pourra être recommandée. La consommation de sel favorise la rétention d’eau et peut amener une augmentation, dans ce cas bénéfique, de la pression artérielle. De plus, le patient avec une réaction vagale devra éviter les situations qui ont provoqué une syncope dans le passé et éviter les médicaments qui peuvent provoquer une chute de la pression artérielle. Dans de rares cas de syncope vagale sévère, un médicament ou même un pacemaker pourrait être recommandé.

Haut de page

Facteur de risques

La cause plus fréquente est la syncope vasovagale caractérisée par une chute de pression avec un ralentissement subit du coeur. Ce type de syncope est souvent déclenché par une douleur ou un choc émotif surtout lorsque l’individu est déshydraté et debout pendant une longue période de temps. Plus de 20% de la population générale présente au moins une syncope vagale dans sa vie. C’est un événement bénin qui ne laisse aucune séquelle dans la majorité des cas.

Les autres causes de syncope incluent les maladies cardiaques valvulaires, les cardiomyopathies et les péricardites, les médicaments abaissant la pression, et les arythmies cardiaques.

Les syncopes vagales sont plus fréquentes chez les jeunes et les femmes. Les autres causes sont plus fréquentes chez les gens plus âgés et surtout chez les patients porteurs de maladies cardiaques.

Haut de page

Aide et ressources

Haut de page

Traitements

Le traitement des autres causes de syncope dépend de la cause spécifique. Les possibilités de traitement incluent un ajustement des médicaments, une chirurgie pour le traitement d’une maladie valvulaire, une ablation par cathéter pour certaines arythmies rapides, un pacemaker pour un coeur trop lent ou un défibrillateur pour un patient qui est à risque de mort subite.

Haut de page

Personnes à risques

Haut de page

Éditée par : Institut de cardiologie de Montréal.
Dernière mise à jour le : 2017.03.17